L’architecture en Grèce Antique, un art qui perdure

Maëliss Jagu
-
7 Nov 2022

Au cœur de nos villes, les styles architecturaux ont évolué et reflètent les différents chapitres de notre Histoire. Découvrez dans cet article l’architecture de la Grèce Antique du VIIe siècle au 1er siècle avant JC.

Au cœur de nos villes, les styles architecturaux se mêlent et racontent notre Histoire. Ville d’après-guerre, nœud ferroviaire ou ville industrielle, de l’Antiquité à nos jours, les constructions ont évolué et reflètent les différents chapitres de notre Histoire. Découvrez dans cet article l’architecture de la Grèce Antique du VIIe siècle au 1er siècle avant JC.

 

Les bâtiments mythiques de la Grèce Antique

 

La civilisation grecque a marqué l’Histoire par ses monuments emblématiques, autour desquels s’est construite la culture du pays au fil des siècles. Au cœur de la cité grecque, on retrouve systématiquement trois lieux de vie mythiques : le temple grec, le gymnase sportif et le théâtre.

 

Le temple grec a pour fonction première d’abriter les statues d’une divinité. L’intérieur de l’édifice était alors accessible uniquement aux prêtres. Au centre du temple, une salle rectangulaire, le naos ou cella, entourée du péristyle, une rangée simple ou double de colonnes, accueille la statue du dieu.

 

Construit sur la célèbre acropole d’Athènes, le temple Parthénon, dédié à la déesse Athéna, fait honneur au travail du plus célèbre sculpteur de la période classique, Phidias. Les sculptures, peintes de couleurs vives, illustrent la naissance d’Athéna et des scènes de batailles. Leur rôle culturel central fait de ces temples, des monuments admirables et admirés du bassin méditerranéen.

Les bâtisses civiles, quant à elles, racontent l’Histoire de la civilisation grecque au temps de l’Antiquité. Chaque cité possédait un gymnase, nommé une palestre, où les hommes exerçaient principalement la lutte, ainsi qu’un théâtre.

 

Si les palestres trouvaient leur place au cœur des cités, les théâtres, eux, étaient construits à l’extérieur des cités pour tirer avantage des pentes naturelles des collines et y installer les gradins en demi-cercle. Au cœur du théâtre, les acteurs jouaient leurs pièces sur l’aire centrale, l’orchestre. Derrière celui-ci se trouvait la Skéné, un bâtiment à usage de vestiaire mais aussi de fond de scène. L’appellation skéné est d’ailleurs à l’origine du mot « scène » aujourd’hui utilisé. Ces lieux de vie étaient au cœur du quotidien de la société grecque, et la grandeur de ces architectures perpétue.

Les ordres grecs, au cœur de l’histoire architecturale européenne

 

Au détour des villes européennes, les styles architecturaux grecs ont trouvé place. Les « ordres » déterminent les proportions, les formes et l’ornementation de toute partie construite en élévation, et notamment ici des colonnes.

 

Tout au long de l’histoire architecturale, trois ordres Grecs apporteront de la singularité aux colonnes, entablements et ornements des bâtisses grecques et celles inspirées de l’architecture de la Grèce Antique.

 

Au cours des siècles, les trois ordres grecs ont été réutilisés, tout en respectant l’association des colonnes et entablements d’un même ordre. L’unité des trois styles architecturaux a alors traversé les siècles jusqu’à notre époque. Découvrez les caractéristiques des trois ordres grecs : dorique, ionique, corinthien.

L’ordre dorique

 

Apparu à la fin de la période archaïque, l’ordre dorique est le plus épuré. Ces bâtisses étaient conçues sans base ni décor sur le chapiteau. Le fût était cannelé et la frise était, quant à elle, pourvue de métopes, sculptées entre deux triglyphes, qui sont des ornements composés de trois cannelures.

 

 

L’ordre ionique

 

Connu sur la même période que l’ordre dorique, avec un style plus affirmé, l’ordre ionique nous raconte une histoire au travers de sa frise sculptée. Posée sur une base moulurée, la colonne de l’ordre ionique et les ornements en forme de spirale enroulée, nommée les volutes, donnent une impression de légèreté. Cette impression est accentuée lorsque les colonnes sont remplacées par des sculptures de femmes vêtues d’un drapé, nommées des cariatides, à l’image de celles du temple de l’Erechteion de l’acropole d’Athènes.

 

 

L’ordre corinthien

 

L’ordre corinthien émerge dès la période classique et reprend les caractéristiques de l’ordre ionique à l’exception de son chapiteau décoré de deux rangées de feuilles d’acanthe, une plante arborant le bassin méditerranéen.

 

 

 

L’architecture de la Grèce Antique a inspiré les architectes européens à travers des siècles. Au détour des villes, ces prestations anciennes chargent les lieux de vie modernes de l’Histoire de la Grèce Antique. Au croisement des architectures grecques et des constructions romaines, des traces du l’Antiquité persistent.

 

Pour en savoir plus sur l’histoire de l’architecture, suivez-nous !

Partager

Articles liés

nos actualités